PROGRAMMATION 2021

Dédié aux enfants

BlÖffique Théâtre

La Ville du chat obstiné - Théâtre, Art de la rue

LE SPECTACLE

Au cœur de l’histoire, un binôme inattendu : une femme et un chat, qui travaillent ensemble à l’élaboration d’un atlas international des villes de chats. Aujourd’hui, ils viennent présenter leur travail. Grâce à une petite caméra accrochée au cou de son collègue félin, la femme montre aux enfants le point de vue des chats sur leur quartier. À l'aide d'étonnants instruments élaborés par nos deux scientifiques pour s’approprier la manière dont voient et entendent les chats, les enfants sont invités à se glisser dans la peau de l'animal et partir à sa recherche. En suivant ses traces, ils découvrent peu à peu une ville parallèle, une contre ville et les surprenantes activités qui s'y  déroulent ...

Co-productions et résidences : Les Aires, Théâtre de Die et du Diois, scène conventionnée d'intérêt national art en territoire / Lieux Publics, CNAREP (Centre national des arts de la rue et de l'espace public) et Pôle Européen de production, Marseille / L'Abattoir, CNAREP (Centre national des arts de la rue et de l'espace public), Pôle Arts de la Rue de Chalon-sur-Saône / L’AFA (Atelier de Fabrique Artistique) du Cher : La Carrosserie Mesnier, Le Luisant, Le Carroi / Regards et Mouvements - Superstrat, parcours d'expériences artistiques, Loire-Forez / La Minoterie, scène conventionnée art, enfance, jeunesse, Dijon / La Fabrique Jaspir, Saint-Jean-de-Bournay.

 Résidences : Accueil en création à l’Espace CAR - ASBL Maison Culturelle d’Ath, avec le soutien de la Ville d’Ath (Belgique) Co-productions : Les Ateliers Frappaz, CNAREP (Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public), Villeurbanne /Atelier 231, CNAREP (Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public), Sotteville les Rouens. Soutiens : L’Atelline dans le cadre de « Agiter Avant Emploi », dispositif d’accompagnement à l’écriture, avec le soutien de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, Centre national des écritures du spectacle /Ville de Villeurbanne.

La compagnie est conventionnée par la DRAC et la Région Auvergne Rhône-Alpes et par l'ANCT au niveau national.

 

DATE : Mercredi 16 juin à 9h et 14h30

         Jeudi 17 juin à 9h, 10h45 et 13h45

        Vendredi 18 juin à 9h et 10h45

DURÉE: 50 minutes

LIEU : École élémentaire publique – 16 rue Julien Lacroix – 75020

Réservé aux élèves de l'école Élémentaire Public Julien Lacroix, à partir de 9 ans.

Bloffique  crédit Ernesto Timor opt1.jpg

LA COMPAGNIE

Créé en 2006, le travail du blÖffique théâtre porte sur la création de formes théâtrales contemporaines dans l'espace urbain. Ses projets et créations in situ reposent sur l’expérimentation de nouvelles formes de relations aux publics et aux espaces en jouant avec les codes de la représentation influençant nos perceptions du réel.

« Je suis à la recherche d’une poétique qui ne nie pas le réel mais se développe en parallèle du quotidien pour en donner une autre lecture : forcer le réel à nous proposer autre chose. Par notre intervention sur les usages, l’histoire et les mythologies d’un territoire, je veux inscrire un univers imaginaire et surréaliste dans ces espaces familiers. » Magali Chabroud

 

Distribution :

Ecriture et mise en scène : Magali Chabroud

Interprétation : Sophie Durand

Régie générale et jeu : Thomas Nomballais

Scénographie :  Amandine Fonfrède

Création d’image : Yann Loïc Lambert

Création sonore : Baptiste Tanné

Création costume : Anne Dumont

© Ernesto Timor

 
Bounce Back _Affice .jpg

Kivuko Compagnie

Bounce Back - Danse, Musique et Basket

LE SPECTACLE

Ce projet de création invite un trio d’interprètes pluridisciplinaires - à la fois musicien, danseur et basketteur - à partager le plateau et à se rencontrer autour d’un ballon de basket. Le ballon devient vecteur de relation à l’intérieur du groupe, son envoi et sa réception deviennent leur seule façon d’interagir l’un avec l’autre. Avec la contrainte de cette action, les trois danseurs se rencontrent sur le plateau et entament un match qui se construit par la traversée de différentes situations relationnelles - la compétition, le défi physique, la fuite, l’esquive, le jeu rythmique, la rupture temporelle, la conquête spatiale et la complicité. La chorégraphie explore comment ce geste simple peut être multiple, quand il se teint de différentes qualités de tension - relâchement, amortissement, raideur, allongement, résistance, et de diverses attentions - bienveillance, camaraderie, défi ou malveillance.

Chaque interprète vit une transformation à travers la pièce au gré de son interaction avec l’autre, de la pesanteur vers l’apesanteur, du terrain vers l’aérien, de la lourdeur vers la légèreté.

Coproductions/Résidences de recherche 2018-2019 : au Conservatoire Françis Poulenc soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis (93), Théâtre & Cinéma Georges Simenon de Rosny-sous-bois (93) et la Ville de Rosny-sous-bois (93), Aide à la Résidence Territoriale - Département de la Seine-Saint-Denis (93) 2020-2021, Aide à la création Région Île-de-France, Le Regard du Cygne (75), Aide du Jury des Réalisations Particulières du Conseil Départemental du Val de Marne (94) 

Partenaires : Mise à disposition studio Centre Culturel de Houdremont/La Courneuve (93) & La Maison des Jonglages (93), Le Carreau du Temple (75), CDCN/La Briqueterie (94) et La Ferme du Buisson (94)

   

Pour plonger dans l'univers artistique de Bounce Back - les MPAA Saint Blaise (20ème) proposent une création- amateur autour de Bounce Back sur la saison 2021-2022. Pour plus de renseignement : saint-blaise@mpaa.fr

DATE : Mercredi 16 juin à 17h et 19h

DURÉE: 45 minutes

LIEU: Square Alexandre Luquet (TEP Belleville) – 4 rue du Transvaal – 75020

Accès libre, à partir de 10 ans

LA COMPAGNIE

À partir de 2015, la chorégraphe Christina Towle fonde la Kivuko Compagnie dans le but de créer des pièces chorégraphiques viscérales et sensorielles à travers une écriture contemporaine riche des influences du sport et de la musique. La première création de la compagnie - Debout-Se Relever (Octobre 2016) - est finaliste de la compétition Danse Elargie au Théâtre de la Ville. Depuis 2017, en parallèle des recherches chorégraphiques autour du sport, de la musique et de la danse, Christina Towle développe un axe de création pour le jeune public. 

Un fil conducteur traverse ses créations pour les petits comme pour les grands : l’identité, sa construction et l’altérité. Comment se construire en tant qu’individu en rapport aux autres ? Le désir, la prise de risque et la force intérieure s’expriment dans ses créations en tant que moteur positif. Elle questionne comment faire confiance à ses propres ressources et à son potentiel tout en faisant équipe avec les autres. 

 

Distribution : 

Chorégraphie et conception : Christina Towle 

Interprétation : Joel Beauvois, Guillaume Chan Ton et Dalila Cortes

Coach Basketball et collaboration chorégraphique : Sylvain Lauret et Charley Melloul

Création musicale et Musique Live : Sylvain Olliver

Scénographie, Lumières et Costumes : Sylvain Dufour en collaboration avec Christina Towle

Création initiée dans le cadre de Les Femmes sont là : Fabrique de la Danse - Christine Bastin

© Thimothée Lejolivet

 
Sur Réservation

Yann Lheureux

Autrement qu'ainsi - Danse

LE SPECTACLE

Autrement qu’ainsi s’ouvre sur l’intimité du chorégraphe dont la mère est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Elle s’invente un présent, maintenant que le passé lui échappe. Mais déjà, ce présent se dérobe lui aussi et à mesure que s’évanouit toute temporalité : il inquiète...  Que reste-il ? Lorsque le maintenant s'effrite ? Que reste-t-il quand le socle de l’identité disparaît ?

La question de la mémoire est peut-être le sujet crucial de cette recherche, nourrie de rencontres avec des professionnels de la maladie et des résidences en EPHAD. Yann Lheureux poursuit cette investigation pour créer en 2020, dans des lieux de repli de la cité : un recoin, une impasse, un lieu qui n’offre pas d’autres perspectives que soi ; dans une quasi-impossibilité d’échapper à l’arbitraire de la situation.

Projet lauréat du dispositif de Résidences d'auteurs - Écrire pour la rue initié par la SACD et le Ministère de la Culture et de la Communication-DGCA

Production : Être en scène

Coproductions : Le Citron Jaune, CNAREP, Port Saint-Louis (13) - Lieux Publics, CNAREP, Marseille (13)

Avec l’aide du projet IN SITU ACT, cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union européenne

Avec le soutien de : L’Atelline, lieu d’activation art et espace public, Juvignac (34) - La Bulle Bleue, ESAT artistique et culturel, Montpellier (34), Festival Festin de Pierres, Saint Jean de Védas (34) 

La compagnie est subventionnée par la DRAC Occitanie, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault et la Ville de Montpellier

Ce spectacle bénéficie de l’aide d’Occitanie en scène

Ressources scientifiques : Luc Gwiazdzinski, Docteur en géographie, HDR et l'ITEV (Institut transdisciplinaire d’études sur le vieillissement), Montpellier

Ressources médicales : Anne Marcilhac, docteur en Neurosciences HDR et le CHRU Montpellier, services Gériatrie et Neurologie

Autres partenariats : Association France Alzheimer Hérault / EHPAD Françoise Gauffier Montpellier / EHPAD CHU d’Arles et CCAS de Montpellier.

 

DATE : Jeudi 17 juin à 18h [COMPLET] et 20h30

         Vendredi 18 juin à 17h30 et 19h

DURÉE: 30 minutes

LIEU : Indiqué au moment de la réservation

Pour réserver, contacter nous à l'adresse suivante: reservation.et20lete@gmail.com

Accès sur réservation, à partir de 12 ans.

Yann Lheureux crédits Christine Chazel
 

LA COMPAGNIE

C’est pour porter des projets chorégraphiques au-devant des publics, où qu’ils se trouvent et dans leur plus grande diversité, que Yann Lheureux imprègne sa compagnie de son écriture chorégraphique ; une écriture marquée par l’itinérance. Tantôt sédentaire, tantôt nomade, Yann Lheureux est en     quête : celle d’identité, des identités, entre l’ici et l’ailleurs. C’est en ce sens qu’il aura marqué sa Compagnie d’une empreinte si reconnaissable, faite d’expériences, de recherches, d’entrecroisements, de défis, de rencontres, de questions, pour décloisonner, pour dépasser les frontières. L’homme et la compagnie s’immergent, défendent une idée, un regard, un point de vue de la création chorégraphique et de la danse au-delà de ses espaces et des publics consacrés. La compagnie Yann Lheureux tombe les murs : elle se déploie. Que ce soit dans de petits formats comme dans les œuvres ambitieuses, qu’il soit créé pour des théâtres ou pour l’in situ, Yann Lheureux tisse son travail d’écriture chorégraphique avec d’autres formes et éléments de culture. Un espace partagé qui interroge le monde dans lequel nous vivons, un lieu du sensible où la danse est au cœur d’une vision artistique, politique et citoyenne. Le chorégraphe inscrit son œuvre en portant un regard sur l’autre, l’humanité et le monde, reliant ainsi les questions de l’intime et de “l’en commun”. Le langage chorégraphique de Yann Lheureux s’exprime dans le frottement des esthétiques et des pratiques. Une démarche singulière qui l’amène à réinvestir de nombreux territoires pour questionner et témoigner des liens que ceux-ci entretiennent avec les identités en présence.

DISTRIBUTION :

Conception, chorégraphie, interprétation : Yann Lheureux

Création sonore : Arnaud Bertrand

Artiste plasticien : Al Sticking

Regards complices : Patrice de Benedetti et Frédéric Michelet

© Christine Chazel 

1Watt_Nouvelles_%20credit%20Marion%20Lav

1 Watt

Nouvelles de Noone (two bodies) -  Théâtre, Art de la rue

LE SPECTACLE

Ça commence par son histoire à elle ; les divagations d'une jeune femme à la croisée des chemins entre art, fête, rock et théâtre. Lui raconte ses errances du dehors, le désir de danser, de fêtes sauvages.

S’ensuit une traversée chaotique où les pieds ne savent où ils vont, où les corps vieillissants ont une envie incommensurable d’exulter, de créer une danse brute. Ensemble, ils construisent un imaginaire comme une cabane au Canada. 

Ce spectacle est comme un puzzle qui s’articule autour de la musique électronique et d’un texte de la pièce de Peter Handke « Par les villages ».

Coproduction et accueil en résidence : Théâtre du Périscope, Les Elvis Platinés, La Communauté de Commune Piemont-Cévenole, RudeboyCrew, Melando, l’Atelline, L’Oktopus.

 La compagnie 1WATT est conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Occitanie et la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée. Le projet Nouvelles de Noon reçoit le soutien du Conseil Départemental du Gard, La Diagonale et le réseau en scène Occitanie.

DATE : Jeudi 17 juin à 19h

         Vendredi 18 juin à 20h30

DURÉE: 60 minutes

LIEU: Square du Sergent Aurélie Salel – 13 rue Sorbier – 75020

Accès libre, tout public

LA COMPAGNIE

La compagnie 1 WATT crée des spectacles ludiques pour l’espace public. Au fur et à mesure des créations, ses artistes ont élaboré une sorte de code de conduite : être improductif, construire, déconstruire, cultiver l’idiotie, chercher le trouble, échouer avec tranquillité, insister, recommencer… Chercher une forme de lâcher prise, d’euphorie dans des lieux de tous les jours.

Le projet artistique de 1 WATT émane essentiellement de leur soif de pousser une démarche active et vivante dans l’espace public. À travers la diversité des propositions, 1 Watt aime faire corps avec lui et, sans prétention, le revendiquer comme espace commun des citoyens. Leurs propositions sous leurs aspects burlesques, tentent de le reconsidérer comme un lieu de liberté par leurs manières sensibles d’y être, de l’entreprendre, d’y fabuler des usages, de permettre la rencontre, la conversation.

Aujourd’hui plus que jamais, au regard de la peur qui s’installe et des limites qu’elle nous impose, ils veulent être au cœur du public, des habitants pour dérouler leurs histoires concrètes.

Distribution : 

Conception et interprétation : Sophie Borthwick et Pierre Pilatte

Chorégraphie : Marta Izquierdo Muñoz

Regard extérieur : Sandrine Roche

Musique : Mathieu Monnot

Conception et réalisation des dispositifs sonores : Thomas Bohl et Gilles Gallet, avec la complicité de KompleX KapharnauM

©  Marion Lavabrea

 

BIM

Je Bim, Tu Bim, Il/ Elle Bim - Théâtre physique

Sur Réservation

LE SPECTACLE

" Pour notre quatrième participation au Festival Et 20 l’été, nous avons décidé de nous associer à deux écoles du quartier : du Clos et 11 rue Lesseps.

Nous investirons ensemble pendant deux semaines une cour d’immeuble pour proposer au public un spectacle qui mêle performance et expression corporelle, en lien avec l’architecture.

Accompagnés par ces deux classes du 20ème arrondissement, nous travaillerons sur le rapport entre le corps et le lieu pour activer de nouveaux usages, détourner les fonctions habituelles, modifier les rythmes visuels et les mouvements. 

Par des moments plus théâtraux nous ferons appel à l’imaginaire des spectateurs. 

Accompagnés par ces enfants, nous allons questionner ensemble nos rapports aux lieux et aux normes implicites des espaces habités. En s'immergeant dans cette cour d’immeuble, nous proposerons un regard décalé, poétique, subversif, ou encore humoristique sur cet espace.

Portés par l’énergie et la joie de vivre de ces enfants, inspirés par leur imagination, leur créativité et leurs réflexions, nous allons prendre le temps d’observer pour créer une performance à leur image, dans laquelle les spectateurs découvriront un espace transformé par ces corps et ces personnalités."

Avec le soutien de : Paris Habitat, la Mairie du XXème, Paris Culture 20.  

 

DATE : Vendredi 18 juin à 16h et 17h15

DURÉE: 45 minutes

LIEU : 53 rue Saint-Blaise – 75020

Pour réserver, contacter nous à l'adresse suivante: reservation.et20lete@gmail.com

Accès sur réservation, tout public.

BIM @Louka Petit-Taborelli.jpg

LE COLLECTIF

"Nous sommes plus d’une vingtaine de performeur.euse.s, réuni.e.s par l’envie de transformer nos relations aux espaces de vie. Principalement issu.e.s du monde du théâtre, nous avons le désir de travailler en dehors des salles dédiées à la représentation et faisons des lieux du quotidien nos terrains de jeu. 

Le dispositif de départ de nos performances est simple : des corps interprétant l’espace.

Depuis 2013, nous avons créé plus d’une cinquantaine de performances en France, en Guyane, en Allemagne, au Japon et bientôt en Grèce."

DISTRIBUTION :

Le Collectif BIM et deux classes de l’école élémentaire publique Clos et de l’école élémentaire publique Lesseps (11) du XX ème arrondissement.

©  Louka ¨Petit -Taborelli

 
Dakipaya%20cr%C3%A9dit%20Michel%20Petit%

Dakipaya Danza

Fibre - Danse

LE SPECTACLE

Fibre est une plongée dans l’industrie du textile d’hier, d’aujourd’hui et peut-être de demain. C'est un parallèle entre l'univers des fileuses de la soie des Cévennes et notre monde contemporain, entre humain et économie. Duo rythmé et cadencé inspiré par la mécanique industrielle où le contact met en évidence la dureté du travail et l'entraide que celle-ci implique. La danse trouve son énergie et sa puissance sur ce fil à peine perceptible et pourtant si solide qu'est la soie.

Production : Compagnie Dakipaya Danza

Coproduction : Demain Dès L’aube à Sumène (30)

Soutiens institutionnels : Conseil Général du Gard, Occitanie en scène (34)

Avec le soutien de : La Filature du Mazel (30), Théâtre La Vista de Montpellier (34), Maison pour tous Léo Lagrange à Montpellier (34), Label Rue à Rodilhand (30), Bouillon Cube à Causse de la Selle (34),

Action Scènes Contemporaine (30).

DATE : Samedi 19 juin à 11h30 et 14h

DURÉE: 35 minutes

LIEU: Jardin de l'Hospice Debrousse – 148 rue de Bagnolet – 75020

Accès libre, tout public

 

LA COMPAGNIE

Dakipaya Danza, compagnie de danse tout terrain est basée à La filature du Mazel, fabrique artistique du Gard. Elle naît de la rencontre d'Anaïta Pourchot et de Paula Carmona Jimenez au Centre Chorégraphique National de Montpellier en 2008. Depuis 2015, Anaïta en assure la direction artistique. Inspirée par la réalité quotidienne, la compagnie questionne les conditions de vies morales et matérielles dans la société, sans porter de jugements de valeurs et toujours au travers du langage inépuisable de la danse.

 

Distribution :

Idée originale : Anaïta Pourchot

Chorégraphie et interprétation : Mathilde Duclaux, Anaïta Pourchot

Accompagnement mise en scène : Agathe Arnal (Cie Délits de façade)

Textes : témoignages d’anciennes fileuses

Montage, bande son : Luc Souche

Production & diffusion : Séverine Bancelin

©  Michel Petit

LAC Project

Prélude au souffle -  Danse, installation sonore et performance

LE SPECTACLE

Autour d’un triple soufflet, de tendeurs démesurés et de cordes à sauter élastiques, les corps s’activent, respirent, se contractent et s’abandonnent. Souffles des instruments, souffles des interprètes, électrisés par un traitement numérique live. Une étrange symphonie se créée, rejetant les frontières entre organique et mécanique, acoustique et numérique, entre les performeurs et leurs objets d’expérimentation. Dans cette arène de jeu, le public est invité à se laisser porter par cet organisme-machine vivante. C’est une plongée dans un paysage sonore, espace d’un combat réjouissant de décloisonnement des corps et des genres artistiques.

Production : LAC Project

Coproduction : Happynest – Plateforme pour les arts de la performance, Théâtre Jacques Tati d’Amiens

Partenaires : DRAC Hauts-de-France, Baléapop, Delta Studio Roubaix, La Graineterie Centre d’Art de Houilles, Le Gymnase CDCN de Roubaix, Mains d’Œuvres Saint Ouen.

DATE : Samedi 19 juin à 13h, 16h30 et 21h

         Dimanche 20 juin à 12h, 13h30 et 15h30

DURÉE: 15 minutes

LIEU: Place Martin Nadaud – 75020

Accès libre, tout public

prelude-au-souffle2_credits%20LAC%20Proj
 

LE COLLECTIF

 

LAC Project est un collectif artistique composé du chorégraphe et musicien Mathieu Calmelet, de l’artiste visuelle Ludivine Large-Bessette et du plasticien sonore Octave Courtin. LAC Project explore les représentations et usages du corps par une pratique très décloisonnée où danse contemporaine, performance, art numérique, musique et vidéo apparaissent dans une porosité assumée.

Distribution : 

Direction artistique et interprétation : Mathieu Calmelet, Octave Courtin et Ludivine Large-Bessette

© LAC Project

 
Seul.e_edited.jpg
Participatif

Plateforme

Seul.e.s -  Théâtre, Art de la rue

LE SPECTACLE

Seul.e.s te promène de bâtiment en bâtiment.

La solitude avec un ou plusieurs enfants à charge, c'est quoi ? C'est où ? C'est qui ? C'est derrière quelle fenêtre qu'on rame pour joindre les deux bouts ?

Une pièce de théâtre urbaine, remplie de courage, de combats quotidiens, de peur, mais aussi de fierté, d'espérance et surtout d'amour.

Une histoire qui fait exploser les murs et court les rues.

Production déléguée :  CNAREP Le Moulin Fondu (Garges-lès-Gonnesse)

Avec le soutien de : l’Association Beaumarchais SACD (lauréat de la bourse à l’écriture Art de la Rue Beaumarchais 2019 et du fond SACD Musique de Scène 2019), DGCA Ministère de la Culture Aide à la production Arts de la Rue, la DRAC Ile de France Aide à la création Arts de la Rue, la Ville de Paris - Aide à la création.

Résidence et aide à la création : Cergy, Soit ! - Cergy-Pontoise / Art’R - Lieu de fabrique Itinérant pour une résidence In Situ / Le Moulin Fondu - CNAREP de Garges-lès-Gonesse / Le Boulon - CNAREP de Vieux-Condé / Les Atelier Frappaz - CNAREP de Villeurbanne / L’Atelier 231 - CNAREP de Sotteville-lès-Rouen / Le Citron Jaune - CNAREP de Port Saint Louis du Rhône /

Pronomade(s) - CNAREP en Haute-Garonne / Le Fourneau – CNAREP en Bretagne / Le Parapluie – CNAREP d’Aurillac / L’Espace Périphérique – Paris – Parc de la Villette.

DATE : Samedi 19 juin à 15h30

DURÉE: 75 minutes

LIEU: 43 rue Saint-Blaise – 75020

Pour participer, contacter nous à l'adresse suivante: participation.et20lete@gmail.com

Accès libre, à partir de 12 ans

LA COMPAGNIE

PLATEFORME est un collectif né en 2016.

Choisir et diversifier leurs espaces de jeu, se frotter à tous les genres, pour en découvrir les possibles, ne jamais définir des formes a priori, mais prendre toujours le risque d’être à nu pour en trouver des nouvelles, voilà ce qui importe au collectif Plateforme ! Avec la volonté continue d’aller à la rencontre du réel. Le réel que le Collectif Plateforme vit mais aussi celui des gens qu’ils côtoient, voient, imaginent.

Après TRAFIC en 2017, qui abordait la question de la traite des êtres humains et des réseaux de prostitution, Guillermina Celedon sera de nouveau à la mise en scène, ainsi qu'interprète, aux côtés des acteurs du collectif, pour créer, de nouveau dans l'espace public.

 

Distribution :

Mise En Scène : Guillermina Celedon 

Compositeur Et Musicien : Gaspar José

Chorégraphies : Claire Joinet et Guillermina Celedon 

Création Costumes : Clémence Roger 

Création Sonore Et Régie Son : Adrien Lecomte

Constructeur Et Direction Technique : Clément Dreyfus

Constructeur Et Technicien : Christopher Lange

Conception Electronique : Gael Alonzo

 Administration Et Production : Mathilde Daviot 

Interprètes : Clément Chebli, Pierre Gandar, Claire Joinet, Clarisse Sellie et Guillermina Celedon

©   Kalimba

Participatif

Orbe Mobi

VIBES #2 -  Danse, Nouvelle Technologie et Participatif

LE SPECTACLE

Après une phase de training, les participants expérimentent les bases du Krump : capter l’énergie du sol en le frappant du pied avec le stomp, projeter l’énergie autour de soi avec le chest-press, capter et projeter des boules d’énergie avec l’arm swing.

Le rituel prend place en troisième phase. Chaque participant est investi d’un rôle : le soliste exécute une performance sous les encouragements des hypers qui l’accompagnent du geste ou de la voix. L’énergie collective monte étape par étape jusqu’au paroxysme.

La musique installe une pulsation qui anime tous les danseurs. Tel un jeu vidéo d’arcade, les actions s’exécutent dans le tempo. Des entités sonores gravitent autour des danseurs entraînant la rotation des corps où les gestes de capture ou de lancer. Les techniques de son spatialisé contribuent au développement de cette dimension ludique et à l’immersion.

Production :  Orbe

Partenaires : Maison de la danse (Lyon), Sadler’s Wells (Londres), Théâtre de Liège, Fondation BNP Paribas, DRAC Auvergne-Rhône Alpes, CNC DICRéAM, Creative Europe, Ministère de la Culture (DGCA), Comune Bassano del Grappa, Holonic Systems, C-DARE Coventry University, ICK Amsterdam, CDCN -La Briqueterie.

DATE : Samedi 19 juin à 17h et 18h30 (arrivée du public souhaitée 20 minutes avant le début de la représentation)

DURÉE: 30 minutes

LIEU: Square des Saints-Simoniens – 151 rue de Ménilmotant – 75020

Pour participer, contacter nous à l'adresse suivante: participation.et20lete@gmail.com

 

 

Accès libre, tout public

Orbe%20Mobi%20%20cr%C3%A9dits%20Malkolm%

LA COMPAGNIE

Crée par Xavier Boissarie, Orbe réunit des programmeurs, designers, artistes et scientifiques autour de l’expérimentation et la mise en œuvre d’expériences impliquant le corps et les nouveaux médias. L'expérience VIBES#2 est le résultat d’une collaboration avec la chorégraphe Nach et le musicien MOrf music.

Anne-Marie Van (alias Nach) rencontre le Krump à l’âge de 22 ans, par hasard, devant l’Opéra de Lyon après en avoir vu des premières images dans le film documentaire Rize de David Lachapelle. La rue est sa première école : elle trouve une communauté qui lui transmet son savoir et les bases de cette danse urbaine, de cette danse Gospel.

Josua Coco (alias Morf) est un artiste sonore. Il tire son inspiration dans la puissance et l’énergie du Krump – dont il est un des rares compositeurs français.

Distribution : 

Idée et conception : Xavier Boissarie

Chorégraphie : Nach (Anne-Marie Van)

Conception sonore : Morf

©Malkolm Fazeuilh

 
COLLECTIF-AR_PLACEMENT-LIBRE©Anne-Laure_

Collectif A/R

Placement libre -  Danse

LE SPECTACLE

Expérience sur la place de chacun dans un espace commun.

Invitation à se déplacer, à changer de point de vue et à se positionner autrement.

Deux corps itinérants et engagés dans le mouvement, une musique classique recomposée,

Une prise de parole, un élan dansé, une chanson populaire, un surgissement.

De cet assemblage, les lieux deviennent scènes d’exploration nouvelle et intime.

Détourner, se mettre à côté, déjouer l'action, créer un décalage, sortir du cadre.

Production Collectif A/R

Coproduction La Manufacture - Incubateur chorégraphique Vendetta Mathea, Aurillac / Théâtre d’Aurillac - Scène conventionnée / Conseil Départemental du Cantal / La Plateforme - Cie Samuel Mathieu, Toulouse / Les Tombées de la Nuit, Rennes / Quelques p’Arts - CNAREP, Boulieu-les-Anno-nay / Scène 55, Mougins / Pôle européen de création - Ministère de la Culture - Maison de la Danse de LyonAccueil en résidence La Manufacture - Aurillac / La Plateforme - Espace 13bis, Rieux-Volvestre / Hors Limite(s) La Friche Artistique - Cie Pernette, Besançon / Quelques p’Arts - CNAREP, Bou-lieu-les-Annonay / Le Pacifique - CDCN, Grenoble / La Pratique, Atelier de fabrique artistique de l’Indre, Résidanses pluridisciplinaires, Vatan / Scène 55, Mougins Accueil studio CND, Lyon / Studio Lucien - Cie Propos, Lyon / Maison de la Danse de Lyon / Le Pa-rapluie - CNAREP, Aurillac / Camp de base - KompleX KarpharnaüM, Vaulx-en-Velin Soutien Coups de Pouce - Les Amis de la Danse / Groupe des 20 - Scènes publiques Auvergne-Rhô-ne-Alpes.

 

Le collectif A/R est soutenu par le Ministère de la culture - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide à la structuration, par la Région Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide aux équipes artistiques, par la Ville de Lyon au titre de l’Aide au fonctionnement.

DATE : Samedi 19 juin à 19h30

         Dimanche 20 juin à 14h30

DURÉE: 50 minutes

LIEU: 38 rue des Amandiers – 75020

Accès libre, tout public

 

LA COMPAGNIE

Créé en 2012 par Paul Changarnier, Thomas Demay et Julia Moncla, le Collectif A/R imagine des spectacles et des performances qui remettent en jeu des espaces multiples. Au plateau, dans l’espace public ou in situ, le désir d’associer la musique live et la danse contemporaine est au cœur de leur processus de création.

Le choix de l’espace est le point de départ essentiel pour écrire, composer, chorégraphier ; une véritable matière pour faire acte de création.

Tour à tour, Paul, Thomas et Julia conçoivent et mettent en œuvre des projets qui rassemblent des collaborateurs artistiques et techniques.

Ils cherchent une écoute commune afin de créer de nouvelles relations et vibrations entre les corps.

Leurs créations sont diffusées en France – Les Subsistances, Chalon dans la rue IN, Théâtre de Vanves, Les tombées de la nuit, Fest’arts, Théâtre d’Aurillac…, et à l’étranger – Norvège, Suisse, Espagne, Burkina Faso… Parallèlement des interventions sont réalisées sous forme d’ateliers en relation concrète avec leurs créations - Département du Cantal, CCNR dir. Yuval Pick, Université de Dijon, CNSMD de Lyon, Preac6 Maison De la Danse.

Distribution : 

Conception, chorégraphie et interprétation : Thomas Demay et Julia Moncla

Musique : Paul Changarnier

Dispositif sonore et Régie son : Anouk Audart

Costumes : Emilie Piat

Extraits texte : d’après Placement libre de Ella Balaert, Edition des femmes Antoinette Fouque 2016

Regard extérieur : Sébastien Hervier et Marie-Lise Naud

Administration de production : Julie Duchènes

Production et diffusion : Marie Doré

©  Anne-Laure Etienne

Grand Colossal Théâtre

Pour un fascisme ludique et sans complexes -  Théâtre

LE SPECTACLE

Pour un fascisme ludique et sans complexes est le premier opus de notre série théâtrale La Chienlit.

Notre histoire raconte comment une commune sans histoires va sombrer dans le chaos à partir d’une petite étincelle : une grève des éboueurs. Les habitants de cette petite communauté vont se débattre dans des monceaux d'ordures au propre comme au figuré. La grève est le prélude d'un enchaînement incontrôlé de catastrophes politiques et sociales qui vont s’abattre sur la ville.

Ce spectacle, c’est la chronique d'un grand dérèglement, où toute une population ne sachant que faire de sa liberté va laisser parler ses instincts les plus profonds, comme si le chaos ambiant avait libéré en elle une force primitive, inexpugnable, et peut-être source de renouveau.

Avec le soutien de  : CNAREP Sur le Pont (La Rochelle) / CNAREP Ateliers 231 (Sotteville) / l’Archipel Scène Conventionnée d’Intérêt National (Granville) / Notre Dame de Monts et Les villes de la Déferlante (Vendée) / Le Festival Les 3 éléphants et la Ville de Laval / La Fabrique Hameka (Louhossoa) / Festival Coup de Chauffe (Cognac) / La Vache qui rue (Moirans) / Espace B.M.K (Metz) / Théâtre Berthelot (Montreuil) / Les Expressifs (Poitiers) / CNAREP Le Boulon (Vieux-Condé) / CNAREP Ateliers Frappaz (Villeurbanne)/ Espace Périphérique – La Villette (Paris) / l’ADAMI/ la DRAC Ile de France/la DGCA – collège Art de la rue.

DATE : Samedi 19 juin à 21h30

DURÉE: 80 minutes

LIEU: Théâtre de Verdure du Conservatoire du XXème – 3 place Carmen – 75020

Accès libre, à partir de 10 ans

Grand Colossal Théatre crédit Laurent Br

LA COMPAGNIE

Depuis 2014, Le Grand Colossal Théâtre s'est fédéré autour de trois créations originales écrites et mises en scène par Alexandre Markoff : Batman contre Robespierre (plus de 200 représentations), La Chienlit (série théâtrale en 5 épisodes) créée pour le Théâtre 13 à Paris et Jean Claude dans le ventre de son fils (création 2017). Pour eux, le théâtre est avant tout le lieu d'un rassemblement, la formation d'une assemblée invitée à délibérer. Il est politique. On finit toujours par promouvoir des valeurs, délivrer un message quand on s'adresse à des gens rassemblés, et à plus forte raison quand on prétend les distraire.

 

Distribution : 

Conception et création : Alexandre Markoff 

Interprétation : Diane Bonnot, Ivan Cori, Sébastien Delpy, Nicolas Dimambro, Pauline Jambet, Susanna Martini, Sylvain Tempier et Aline Vaudan

Dramaturge assistant mise en scène : Patrice Cuvelier

Costumes et maquillage : Magalie Castellan

Scénographie et accessoires : Natacha Markoff

© Laurent Brun

 
Vivace%20Alban%20Richard%C2%A9AgathePoup

Alban Richard 

Collection tout-terrain du Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie

Vivace -  Danse

LE SPECTACLE

Vivace (italien) est un tempo de musique, allant de 132 à 170 battements par minute, souvent traduit par : entrain. C’est aussi l’expression utilisée pour désigner une plante herbacée qui résiste aux rigueurs climatiques. “Vivace” c’est ce qui est vigoureux, affirmé, éclatant, c’est ce qui est doté d’une forte vitalité, ce qui persiste longtemps et avec force, ce qui est difficile à détruire. 

Ce duo chorégraphié par Alban Richard s’empare des notions de vitalité, de persistance, et de stratégies à trouver pour résister et s’adapter à un milieu, “Dur désir de durer”. 

Sur une musique à la pulsation rapide et ininterrompue, Vivace travaille les questions d’endurance et les stratégies de réorganisation corporelle. 

Vivace comme un long moment à la recherche d’une satisfaction physique, proche d’un état de conscience modifié : une danse de pulsion.

Production déléguée : centre chorégraphique national de Caen en Normandie.

Coproduction :  Conseil départemental de la Manche.

Avec le soutien de : Communauté d’Agglomération Mont Saint-Michel Normandie.

Cette création a bénéficié du dispositif du Conseil départemental de la Manche « Résidence d’artistes dans les établissements d’enseignements artistiques », le centre chorégraphique national de Caen en Normandie est subventionné par le ministère de la culture – DRAC Normandie, la région Normandie, la ville de Caen, le département du Calvados, le département de la Manche et le département de l’orne.

Il reçoit l’aide de l’institut français pour certaines de ses tournées à l’étranger.

DATE : Dimanche 20 juin à 16h30

DURÉE: 35 minutes

LIEU: Théâtre de Verdure du Conservatoire du XX ème – 3 place Carmen – 75020

Accès libre, tout public

LA COMPAGNIE

Alban Richard découvre la danse contemporaine alors qu’il est engagé dans des études littéraires et musicales. À la fin des années 1990, il commence à travailler pour des chorégraphes tels que Odile Duboc, Olga de Soto ou Rosalind Crisp…

Il fonde l’ensemble l’Abrupt, en 2000, pour lequel il crée plus d’une trentaine d'œuvres. Chaque projet s’ouvre comme un laboratoire érudit et sensible, creusant des questions structurelles et formelles à partir de la musique, de l’écriture et de la composition. La façon dont il travaille avec les interprètes, dans une écriture au plateau nourrie d’improvisations contraintes, permet à chacun de développer sa propre danse à travers une présence active. 

En dialogue permanent avec le monde musical, Alban Richard à collaborer avec l’ensemble Alla francesca, les Talens Lyriques, les Percussions de Strasbourg, l’Ensemble Intercontemporain... ainsi qu’avec les compositeurs Arnaud Rebotini, Sebastien Rivas, Erwan Keravec, Laurent Perrier, Raphaël Cendo, Robin Leduc, Paul Clift, Wen Liu, Matthew Barnson…

Chorégraphe prolixe, Alban Richard est régulièrement invité par des ballets et des compagnies à créer des œuvres de commande, tant à l’international (Canada, Lituanie, Norvège) qu’en France. 

Depuis 2015 il dirige le centre chorégraphique national de Caen en Normandie, avec un projet fondé à la fois sur une démarche d’auteur et un travail en lien avec le territoire et ses habitants.

 

Distribution : 

Conception, chorégraphie, lumière : Alban Richard

Créé en collaboration avec les interprètes : Anthony Barreri et Yannick Hugron

Musique : Playlist d’extraits de musique allant du baroque à la pop, des musiques traditionnelles à la musique électro et dont la pulsation varie de 132 à 170 battements par minute

Réalisation du dispositif lumineux : Enrique Gomez

Vêtements : Christelle Barré

Assistante chorégraphique : Daphné Mauger

Conseillère en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé : Nathalie Shulmann

Régie générale : Florent Beaurelle ou Valentin Pasquet

© Agathe Poupeney